Les troubles du sommeil de bébé : conseils pour les parents !

Publié le : 08/08/2018 13:00:19
Catégories : Sommeil Enfant

Les troubles du sommeil de bébé : conseils pour les parents !

Le sommeil de bébé est une priorité pour tous parents. Pourtant de nombreux facteurs peuvent perturber son sommeil. Face à toutes les informations qu’un bébé emmagasine en une seule journée, qui n’aurait pas dû mal à s’endormir ? Heureusement il existe des solutions pour aider votre bout de chou à passer de meilleures nuits. Retour sur les troubles du sommeil de bébé !

Troubles du sommeil chez bébé : la liste complète !

Bébé a peur avant d’aller se coucher !

Entre 3 et 6 ans, il est tout à fait normal que votre enfant redoute le moment du coucher. Il doit alors quitter votre présence rassurante pour se retrouver tout seul. C’est à ce moment que de nombreuses peurs ressurgissent. Elles peuvent avoir de nombreuses origines :

  • La peur des bruits : Qui ne s’est pas réveillé en pleine nuit après avoir entendu un chien aboyer, ou un “crac” dans la maison ? Il se peut que votre enfant ne trouve pas le sommeil à cause d’un bruit qui le terrorise. L’important est alors d’en parler avec lui ! Qu’est-ce qui pourrait bien avoir causé ce vacarme ? C’est juste le chien des voisins ! Amusez-vous à reproduire le bruit avec un visage rigolo par exemple afin d’aider votre tout-petit à se détendre !
  • L’angoisse du coucher : De manière générale votre enfant peut avoir peur du simple fait de se coucher (peur du noir, des ombres etc…). Se retrouver seul est quelque chose d’inquiétant, il faut bien l’avouer. Vous pouvez alors utiliser une veilleuse comme REMI par exemple ! Associée à un rituel du coucher efficace et relaxant, l’angoisse de votre enfant devrait s’estomper petit à petit.
  • J’ai peur des monstres “ ! : Votre enfant est plein d‘imagination et s’il a été confronté à des images choquantes, à la télévision par exemple, il peut rapidement avoir du mal à s’endormir. Là aussi il faut en parler et le rassurer ! Vous pouvez par exemple choisir une histoire où le héros réussit à vaincre la sorcière, le fantôme ou le dragon facilement ! Cela donnera des armes à votre bout de chou pour qu’il puisse combattre ses craintes.
  • La peur de l’école : de nombreux enfants appréhendent la journée à l’école. Face au lendemain qui les attend, ils n’arrivent pas à s’endormir. dans ce cas, il est important de régler l’angoisse à sa source. Votre tout-petit découvre la vie et il a besoin de vous à ses côtés pour le soutenir. Prenez du temps pour parler avec lui et comprendre ce qui ne vas pas. Une dispute entre amis ? La maîtresse t’a puni ? Tu as peur de rater ? Ces questions se posent souvent et rien ne vaut des paroles apaisantes pour les faire disparaître !

Bébé fait des cauchemars

Un peu après un an, Bébé commence à rêver mais aussi à faire des cauchemars. Véritables troubles du sommeil chez bébé, les cauchemars représentent les craintes emmagasinées dans la journée. Il s’agit d’une phase normale et nécessaire au développement psychoaffectif de l’enfant. Il existe deux grands types de cauchemars :

  • Les cauchemars “classiques” : si vous êtes familiers avec les cycles du sommeil de bébé, les cauchemars arrivent plutôt en début de cycle. Bébé bouge et son sommeil est agité. À son réveil il n’aura aucun souvenir de ses terreurs. Avant d’aller le consoler, vérifiez qu’il est bien réveillé pour ne pas interrompre son sommeil, même si son rêve ne semble pas très agréable ! Attention : bébé peut même dormir les yeux ouverts. S’il est réveillé, prenez-le dans vos bras pour le rassurer et l’aider à se rendormir.
  • Les terreurs nocturnes : à l’inverse des cauchemars, les terreurs nocturnes arrivent en fin de cycle et sont beaucoup plus violentes que les cauchemars. Votre enfant se réveille et se souvient très bien de ce qu’il a rêvé. Votre présence est alors indispensable pour le rassurer. Préparez-vous à sortir tout l’arsenal : câlins, paroles réconfortantes, bisous etc...

Bébé est trop fatigué pour dormir

Le manque de sommeil accumulé est un problème très fréquent chez l’enfant. Dans ce cas, il se réveille généralement trop tôt (vers 6h du matin ou avant), il a des réveils nocturnes, pleure beaucoup à l’endormissement et la qualité de ses siestes diminue. Parce que l’enfant manque de sommeil, il dort moins bien et ainsi de suite. C’est un vrai cercle vicieux ! La solution ? Le coucher plus tôt et veiller à garder un rythme le plus régulier possible pour les siestes comme pour les repas.

Bébé ne se sent pas bien

Il est possible que votre bébé ressente une gêne physique au moment d’aller se coucher.

  • Les douleurs aux dents : Tous les bébés sont concernés par les poussées dentaires. Et pour certains, elles sont particulièrement douloureuses. Lorsque bébé s’allonge, la gêne peut encore s’accentuer. Ce qui rend l’endormissement très complexe. Pensez à surélever la tête de bébé à l’aide d’un gros coussin pour qu’il ait moins mal. Vous pouvez aussi utiliser des remèdes homéopathiques. Et durant la journée, n’hésitez à lui remettre un jouet à mordre. La pression exercée sur les gencives est apaisante.
  • Les douleurs digestives : Lors de ses premiers mois de vie, l’enfant est souvent soumis aux fameuses coliques. Il pleure et se tortille dans tous les sens, dès la tombée de la nuit. Un petit massage sur le ventre, avant le coucher peut le calmer. Vous pouvez aussi avoir recours à la technique de l’emmaillotage, un enveloppement qui sécurise bébé. Plus tard, l’enfant peut s’endormir difficilement si son repas comporte trop de protéines, de gras ou de sucres. Surveillez bien le contenu de son assiette !

L’importance du rituel du coucher !

Avant le coucher, l’ambiance n’est peut-être pas propice à l’endormissement ? Evitez les écrans ou les jeux un peu trop « toniques », l’heure qui précède le coucher. Proposez plutôt à votre enfant une activité calme ou diffusez une musique apaisante. Et surtout, mettez en place une routine du coucher. Elle doit se faire en trois étapes : l’hygiène, la détente et l’affection. La répétition de ces gestes sécurise l’enfant et facilite son endormissement.

Pour ne pas perturber le sommeil de votre enfant, vous souhaitez mettre en place une routine de sommeil ? REMI d’Urban Hello est le babyphone qui aide les enfants à mieux dormir. Découvrez-le !

REMI, reveil jour nuit enfant

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)