Sommeil enfant 2 à 3 ans : les conseils des experts !

Publié le : 06/06/2019 11:35:25
Catégories : Sommeil Enfant

Sommeil enfant 2 à 3 ans : les conseils des experts !

Votre bout de chou grandit à vue d’œil. En l’espace de 18 mois seulement, il est passé de 3 à 4 siestes journalières à une seule, généralement en début d’après-midi. En moyenne il a encore besoin de 13 à 14 heures de sommeil. Les cycles du sommeil évoluent et ressemblent de plus en plus à ceux d’un adulte.

Pourtant tout se joue maintenant ! Il faut lui apprendre à avoir un bon rythme et l’épauler pendant cette période qui peut s’avérer compliquée. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sommeil de l'enfant de 2 à 3 ans !

Sommeil enfant 2 3 ans : les caractéristiques

Les difficultés du coucher : C’est pendant cette période tant redoutée que surviennent les difficultés au moment du coucher. En effet votre enfant prend conscience de lui-même et redoute le moment de la séparation le soir venu. Se séparer de la présence rassurante de Maman et Papa peut être difficile. C’est aussi à ce moment qu’il construit sa personnalité en « s’opposant » et en testant vos limites. Enfin l’idée de s’abandonner au sommeil peut effrayer certains enfants de 2 à 3 ans. Les cauchemars, les bruits et ombres dans la chambre peuvent angoisser votre bout de chou et l’empêcher de profiter d’une bonne nuit réparatrice.

Les éveils en seconde partie de nuit : Votre enfant se réveille souvent après 00h00 ? Ne vous inquiétez pas ! Les chercheurs estiment que 40% des enfants de 2 à 3 ans se réveillent la nuit après 18 mois et 20% d’entre eux se réveillent même plusieurs fois. Votre enfant reste calme, les yeux ouverts. Il peut jouer avec ses peluches puis se rendormir un peu plus tard. Ces éveils ne posent problème qu’à partir du moment où votre enfant vous réclame pour sentir votre présence ou un biberon.

Établir un programme de nuit pour les enfants de 2 à 3 ans

À partir de 2 à 3 ans, il est possible de commencer à établir un programme de nuit. Votre enfant peut désormais commencer à dormir à la même heure et établir sa routine du coucher. C’est un véritable contrat qui s’installe entre les parents et l’enfant. Voici quelques astuces pour aider à la transition :

Concevez un Agenda de Nuit : À quelle heure coucher son enfant ? L’une des premières croyances en France est que tous les enfants doivent se coucher à la même heure, souvent entre 20h00 et 21h00. Pourtant chaque enfant est différent et dès les premiers mois on peut différencier des couche-tôt et des couche-tard. Il en est de même pour la sieste : certains enfants ont besoin d’une grosse sieste en début d’’après-midi tandis que pour d’autre cela peut avoir des conséquences dramatiques sur le coucher le soir. Bien évidemment, supprimer la sieste n’amène pas obligatoirement à de meilleure nuit le soir. Pour certains enfant une sieste trop courte amène un sommeil trop profond le soir, propice aux terreurs nocturnes et cauchemars. L’important est de caler les horaires de coucher et de lever au plus proche de l’horloge biologique de votre enfant. Pour cela, rien de mieux qu’un agenda pour suivre l’évolution et les progrès de votre bout de chou et identifier les causes et origines d’un mauvais sommeil. Dans la majorité des cas, des changements mineurs sur l’heure de la sieste et l’heure du coucher peut résoudre de nombreux problèmes ! Pour vous aider vous pouvez télécharger notre Agenda du Sommeil vierge à afficher sur votre frigo ! Pour en savoir plus vous pouvez lire notre article étudiant les heure de sommeil du petit Xavier à partir de son Agenda du Sommeil.

Concevez un système de récompense : Votre enfant est en pleine période de changement. Apprendre et construire son nouveau rythme de sommeil est une tâche très compliquée. L’important est de valoriser chaque avancée, chaque progression. Pour cela vous pouvez réaliser des petits jetons à donner au lever s’il s’est endormi rapidement, s’il ne s’est pas réveillé ou s’il ne vous à appeler qu’une seule fois cette nuit au lieu des trois habituels. Vous pouvez aussi faire l’inverse. Donnez à votre enfant plusieurs jetons pour vous rappeler après le coucher, pour une histoire supplémentaire ou un verre d’eau. S’il ne les utilise pas il pourra les échanger contre une jolie récompense !

Le rituel du soir et régularité : Bien dormir c’est avant tout un rituel du coucher régulier. Mettez en place avec votre enfant une routine et respectez là avec la régularité d’une horloge suisse. Le repas, un bain, une histoire, un calin, un verre d’eau et hop au dodo !

Le sommeil de 2 à 3 ans : un réapprentissage difficile

La période entre 2 et 3 ans est très difficile pour votre enfant. Créer un rythme de sommeil régulier et réparateur ce n’est pas aussi simple. L’ouvrage « Le rêve, le sommeil et l’enfant » de Marie Thirion et Marie-Josèphe Challamel compare même cette période de transition à la difficulté pour un fumeur d’arrêter le tabac. C’est pour cela qu’il est important de récompenser tout progrès ! Plus que jamais, votre enfant a besoin de vous et d’une vie de famille calme. Même si les circonstances peuvent l’obliger, mieux vaut éviter les déménagements ou autres changements brusques. Des parents calmes et détendus, un rituel du coucher régulier, des règles claires et des discussions régulières sur l’importance du sommeil permette à votre enfant de comprendre l’importance de bien dormir. Avec persévérance votre enfant deviendra de plus en plus autonome pour s’endormir et pourra profiter de nuits calmes et réparatrices !

ATTENTION : éviter les médicaments pour dormir !

Une nouvelle fois l’ouvrage « Le rêve, le sommeil et l’enfant » met en garde sur la prise de médicaments, somnifères ou autres sédatifs pour aider le sommeil des 2-3 ans. À l’inverse cela ne ferait qu’aggraver les problèmes. L’enfant n’apprend pas à dormir correctement mais se débat violemment contre le sédatif en développant une excitation et une agitation majeure.

Partager ce contenu