Le sommeil de bébé : guides et conseils !

Publié le : 07/09/2021 16:52:21
Catégories : Sommeil Bébé

Le sommeil de bébé : guides et conseils !

Ça y est ! Vous venez d’accueillir chez vous un petit bout de chou et vous apprêtez à vivre des moments merveilleux en tant que parents ! Mais les prochains mois seront aussi synonymes d’intenses bouleversements et d’adaptation autour des besoins de bébé. Il est donc tout à fait normal de se poser des questions. Et parmi toutes ces interrogations, il y a un thème qui inquiète énormément : le sommeil de bébé. Quand est-ce que bébé fera ses nuits ? Bébé peut-il dormir sur le ventre ? Comment aider bébé à bien dormir ? En effet, tout le monde le sait, un bon sommeil est l’assurance de bien grandir !

Mais un bébé qui dort correctement, c’est aussi l’assurance de parents plus reposés et d’une vie de famille épanouie !

Dans cet article nous allons revenir en détails sur les étapes de l’évolution du sommeil de l’enfant de 0 à 3 ans afin de répondre aux principales questions que se posent les parents.

Sommeil bébé : les différents stades

Avant de commencer à décrire le sommeil de bébé par tranche d’âge, il est important de revenir sur quelques notions. La vigilance d’un tout-petit se compose de 4 stades : le sommeil calme, le sommeil agité, l’éveil calme et l’éveil agité.

Le sommeil calme : Lors d’un “sommeil calme” votre bout de chou est immobile. Les bras et jambes sont fléchis et il peut avoir les bras ramenés vers le visage. Ses yeux sont fermés et sa respiration régulière. Ce sommeil stable n’est jamais interrompu par une période d’éveil et dure en moyenne 20 minutes.

Le sommeil agité : À l’inverse du sommeil calme, lors du "sommeil agité" votre bout de chou se met à bouger. Il peut s’étirer, grogner; devenir rouge et bailler. Son visage devient plus coloré et ses yeux bougent sous ses paupières fermées. Il peut même entrouvrir les yeux. Cette période du sommeil chez bébé est beaucoup moins stable et s’accompagne souvent de micro-réveils qui durent de quelques secondes à une petite minute. Même s’il paraît éveillé, votre bébé est bien en train de dormir ! Il ne faut donc pas le réveiller. Les phases de sommeil agitées sont souvent incomprises et considérées comme des troubles du sommeil par les jeunes parents. Pour bien faire la distinction voici notre article sur le sujet : trouble du sommeil chez bébé.

L’éveil calme : Lors de cette phase votre bout de chou est réveillé, calme et attentif. Bien qu’il bouge peu, il étudie son environnement ! Très sensible aux couleurs, aux bruits et aux odeurs son visage est très expressif. Il reconnaît le visage de sa mère et peut même lui sourire. Cet éveil est, pendant les premières semaines, limités à quelques minutes (3 à 5 fois) et n’arrivent que quelques fois par 24h. Vers le 3ème mois ces périodes d’éveils peuvent durer jusqu’à 2 heures.

L’éveil agité : L’éveil agité est une période où votre bout de chou se renferme sur lui-même. Moins attentif à son environnement, il suce souvent son pouce, laisse flotter son regard et réagit peu à ce qui l’entoure. Sa respiration est irrégulière et se met souvent à pleurer. Pendant les premières semaines, les états d’éveils agités sont très fréquents et vont petit à petit diminuer.

Maintenant que les états d’éveils et de sommeil vous sont connus, nous pouvons revenir plus en détails sur l’évolution et le développement du sommeil chez bébé.

Sommeil bébé : le 1er mois de vie

Lors du 1er mois de vie bébé dort beaucoup ! En moyenne 16h sur 24h. Mais il existe des différences. Certains bout de chou auront besoin de 20h de sommeil tandis que d’autres n’auront besoin que de 14h sans que cela soit anormal. Il est important de noter que ces distinctions ne présagent en rien de l’avenir sur la qualité du sommeil de votre enfant.

Pour vous aider à mieux vous y repérer voici un tableau sur les heures de sommeil nécessaires pour bébé :

Bien évidemment le sommeil de bébé diffère grandement de celui d’un adulte. Voici les différents points qu’il est important de connaître :

Infographie sur le sommeil de bébé !

Votre bébé ne différencie pas le jour de la nuit : Vous l’aurez remarqué, bébé dort autant le jour que la nuit. Insensible à l’environnement lumineux, ses réveils sont dues à son horloge interne et à ses principaux besoins, notamment la faim. Ainsi bébé a besoin de dormir 3 ou 4 heures d'affilée avant de se réveiller pour une durée de 30 à 60 minutes. Ce type de sommeil propre aux premiers mois de vie est appelé rythme “ultradien”.

Votre bébé s’endort toujours en phase de sommeil agité : C’est l’une des grandes particularités du sommeil de bébé. Contrairement à l’adulte qui s’endort avec une phase de sommeil lent, le sommeil de bébé est d’abord agité. Lorsque bébé s’endort, il bouge légèrement ses doigts et ses orteils, fait des mouvements avec ses bras et ses jambes. Il s'étire, grogne, baille et son visage peut même devenir tout rouge ! Les yeux bougent, remuent sous les paupières et il peut même les ouvrir pendant plusieurs secondes. Par contre, s’il est vraiment réveillé et s’il a faim, il s’agitera de tout son corps et il aura les yeux grands ouverts. Il est important de bien faire la distinction et de ne pas réveiller bébé lorsqu’il dort. Au sommeil agité suit généralement une phase d’éveil calme puis une tétée.

Les états de veille sont aussi des états de veille agitée : Les premiers jours, lorsque bébé se réveille, il est très souvent agité. Un bébé qui dort peu est donc souvent synonyme d’un bébé qui pleure beaucoup, ce qui peut être difficile à vivre pour les parents.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sommeil de bébé à 1 mois et découvrir nos conseils voici notre article sur le sujet : sommeil bébé 1 mois.

Sommeil bébé : de 1 à 6 mois

Bien que le sommeil de bébé soit très différent de l’adulte, il évolue aussi très vite. Une très bonne nouvelle pour les parents en manque de sommeil ! Dès la fin du premier mois, les périodes de sommeil se rallongent petit à petit jusqu’à atteindre 6h consécutives la nuit. Ce n’est que vers 3 mois minimum que votre bébé sera capable d’un sommeil de 9 heures. Bien évidemment ces chiffres sont une moyenne et le sommeil de chaque bébé est différent.

Voici les principales caractéristiques du sommeil entre 1 et 6 mois :

L’apparition du rythme jour nuit : Petit à petit l’horloge biologique de bébé évolue afin de correspondre à l’alternance jour / nuit. Et c’est l’alternance lumière et obscurité qui en est le premier facteur !

Il est important d’aider bébé à bien assimiler cette différence si possible en l’exposant légèrement à la lumière du jour et en évitant les endroits trop sombres la journée. Bien évidemment à condition que cela n’altère pas la qualité de son sommeil ! La régularité des repas, les moments de jeux et les promenades sont autant de donneur de temps qui vont l’aider à se synchroniser à ce nouveau rythme.

Vers un sommeil plus calme : Le sommeil agité des premières semaines va petit à petit laisser place à un sommeil plus stable ! C’est la période ou les nuits se rallongent petit à petit. Vers 3 mois déjà on remarque une nette diminution des réveils nocturnes.

Sommeil bébé : 6 mois et plus

Bébé grandit petit à petit ! À 6 mois, il a encore besoin de 3 à 4 siestes par jour. Puis seulement deux vers 12 mois et enfin une seule vers 18 mois. Votre bout de chou a encore besoin de beaucoup de sommeil : 15h sont nécessaires en moyenne. Et il dormira beaucoup encore longtemps car ce n’est seulement que vers 4 ans que ses besoins vont de nouveau changer petit à petit. Quelques particularité sont à noter tout de même durant cette période :

Des difficultés au couchers : C’est à cet âge que se développent les difficultés aux coucher. Votre bébé a de plus en plus conscience de lui-même ainsi que de son environnement. Il redoute énormément la séparation et veut retrouver sa mère pour s’endormir. Il peut aussi faire des cauchemars ou tout simplement avoir peur de s’endormir. Une période à surveiller de près donc afin d’aller voir un spécialiste si votre bout de chou n’arrive pas à avoir le nombre d’heures de sommeil nécessaire.

Des réveils multiples pendant la nuit : Une autre caractéristique à cet âge : les réveils en milieu de nuit. Votre enfant est calme dans son lit, joue avec son ours et est pleinement éveillé. Ne vous inquiétez pas ! C’est tout à fait normal. Les études estiment que 40% des enfants se réveillent au moins une fois par nuit et 20% se réveillent jusqu’à deux fois. Il ne faut s’en inquiéter que si votre enfant à besoin de vous pour se rendormir ce qui peut perturber le sommeil de toute la famille au quotidien.

Nos conseils sur le sommeil de bébé

Le sommeil de bébé reste LA préoccupation des parents. En connaître les particularités est un premier pas vers de bonnes nuits. Mais quelques astuces peuvent aussi se révéler salvatrices si bébé n’arrive pas à dormir. Voici quelques conseils pour être parés à toutes épreuves une fois la nuit venue !

LA PATIENCE : Tous les parents rêvent dès les premières semaines de passer des nuits calmes et sans trop de réveils nocturnes. Pourtant il est important de rappeler que c’est normal pour un nourrisson d’avoir des difficultés à s’endormir et de pleurer. Il faudra s’armer de patience, ce n’est qu’à partir de 5/6 mois que votre bout de chou trouvera son rythme et sera capable de dormir 8 à 9 heures d’affilés.

LA ROUTINE DU COUCHER : pour bébé tout est nouveau, même le sommeil ! Il apprend petit à petit le rythme jour/nuit et doit découvrir son propre rythme biologique. Chaque étape est d’une importance cruciale pour l’aider à trouver le sommeil. Sans être trop rigide, il est important de mettre en place une routine du coucher régulière. Les avantages sont extrêmement nombreux ! Vous donnez à bébé des repères temporels sur lequel il pourra compter et l’aidera à se sentir apaisé et en sécurité. Vous conditionnez petit à petit l’endormissement ce qui amènera à des nuits plus calmes. Enfin c’est un moment privilégié à passer avec votre bout de chou !

ATTENTION AUX DÉPENDANCES : Lors de la mise en place de la routine du coucher, certaines étapes peuvent entrainer des dépendances et empêcher bébé de se rendormir s’il se réveille la nuit ! C’est le cas notamment avec le biberon si il est donné juste avant le coucher. En lui apprenant que se nourrir le soir correspond à une période de sommeil, bébé risque de ne pas réussir à se rendormir s’il se réveille la nuit et que vous n’êtes pas là pour la tétée. Bébé ne réclame plus de biberon par faim mais uniquement pour se rendormir ! Pareil plus tard pour la sucette si celle-ci tombe durant la nuit ! Si bébé a du mal à se rendormir le soir, il peut être important d’avancer un petit peu ses étapes de 15-20 minutes pour lui apprendre à s’endormir sans conditionnement. Vous pouvez aussi donner le dernier biberon en dehors de sa chambre pour éviter l’association biberon et dodo.

ATTENTION AUX SIESTES : Un bébé qui dort bien, c’est un bébé qui a un bon rythme la nuit mais aussi la journée ! Les siestes sont très importantes et peuvent entrainer des difficultés au moment du coucher. Si bébé a du mal à dormir, prenez un agenda et notez l’heure des siestes, leur durée ainsi que l’heure de coucher. Gardez une place pour noter des remarques sur la qualité du sommeil. Contrairement à un adulte, des siestes trop courtes peuvent entrainer une dette de sommeil et l’empêcher de dormir. Des siestes trop rapprochées du moment du coucher peuvent aussi poser problème !

LES PLEURS : Si bébé pleure c’est qu’il a besoin de vous ! Moyen privilégié d’expression, il est important d’être à l’écoute et de répondre à ses besoins. À noter que si bébé pleure, c’est tout à fait normal ! De nombreux nourrissons ont tendance à un petit peu pleurer avant de s’endormir. Si les pleurs sont légers et que bébé vient d’être mis au lit, attendez quelques secondes (30 secondes pas plus) avant d’intervenir pour lui laisser le temps de s’apaiser et de s’endormir doucement sans trop de sollicitations.

LE TRAIN DU SOMMEIL : Le train du sommeil de bébé passe toutes les 30 minutes. S’il se réveille la nuit, c’est tout à fait normal qu’il n’arrive pas à se rendormir tout de suite ! En gardant cette idée en tête, dites-vous que c’est normal si bébé a du mal à se rendormir après que vous l’ayez pris dans vos bras et qu’il pleure un petit peu.

LES PERTURBATEURS DU SOMMEIL : Si bébé a du mal à s’endormir c’est peut-être que quelque-chose le gêne ! Voici une petite liste des perturbateurs du sommeil chez bébé ! Numéro 1, les coliques. Le système digestif de bébé est encore immature et celui-ci peut avoir beaucoup de mal à digérer. S’il a des gaz régulièrement et si son ventre est gonflé, un massage peut l’aider à mieux dormir. Si le problème est trop régulier, un pédiatre peut vous prescrire des antispasmodiques. Numéro 2, l’environnement. Lorsque la nuit approche il est important que tout le monde participe à créer une atmosphère douce et chaleureuse. En réduisant les bruits, la luminosité et les gestes vous évitez que bébé ait du mal à s’endormir à cause d’une activité trop importante autour de lui ! Évitez aussi de laisser un mobile coloré ou des jouets sonores qui pourraient le réveiller la nuit venue.

VOIR UN SPÉCIALISTE : Si bébé a du mal à dormir et que cela impacte trop la vie de famille, il est vivement conseillé de voir un spécialiste ! En plus de vous faire dé-stresser sur le sommeil de l’enfant, un avis extérieur peut vous aider à comprendre les raisons qui empêchent votre tout-petit de dormir. Souvent de petits changements dans vos habitudes de tous les jours peuvent entrainer d’énormes améliorations sur quelques semaines seulement !

Partager ce contenu